Pro Tem is the Bilingual Newspaper of Glendon College. Founded in 1962, it is York University’s oldest student-run publication, and Ontario’s first bilingual newspaper. All content is produced and edited by students, for students.

---

Pro Tem est le journal bilingue du Collège Glendon. Ayant été fondé en 1962, nous sommes la publication la plus ancienne de l’Université York ainsi que le premier journal bilingue en Ontario. Tout le contenu est produit et édité par les étudiants, pour les étudiants.

Commencer la maternelle à quatre ans: un projet d’éducation à revoir

Commencer la maternelle à quatre ans: un projet d’éducation à revoir

La nouvelle tendance de #bleedblue au Canada, entraînée par la victoire des conservateurs en Ontario et, plus récemment, par celle de la Coalition Avenir Québec (CAQ) au Québec, démontre que les Québécois et les Canadiens sont tous les deux en train de douter de leur décision de vote.
La plupart des citoyens qui votent pour le Parti conservateur sont pour une « meilleure économie », mais en réalité cette économie idéale constitue simplement un système qui permettra aux contribuables de s’enrichir. En tant qu’étudiante qui possède trois emplois à temps partiel, je suis contre l’idée qu’une « économie » stable soit toujours plus importante que le bien-être des citoyens canadiens.
La CAQ souhaitait apparemment rendre la maternelle obligatoire à l’âge de quatre ans. Cependant, dans leur projet d’éducation, la maternelle à quatre ans ne sera pas obligatoire, mais plutôt encouragée et investie, ce qui aidera certaines personnes. Selon CBC Toronto, il y a des élèves dont la famille n’a pas les moyens pour payer environ 1500 $ de garderie par mois pour chaque enfant. De plus, dans le cas des enfants qui habitent dans des milieux désavantagés, il serait préférable de les éloigner de dangers potentiels et de les envoyer à l’école, où ils auront l’occasion d’apprendre les compétences de base de la vie.
Selon la CAQ, ce projet devrait être bénéfique pour tous, mais on estime que ledit plan coûterait 400 millions de dollars pendant les cinq premières années du projet. Il faut se demander si le projet se réalisera simplement parce qu’il est plus facile d’investir dans les écoles que d’investir dans les garderies et les programmes sociaux.
De plus, une grande partie des Québécois sont de l’avis que commencer la maternelle à quatre ans créerait d’importants désavantages scolaires. Selon eux, plusieurs enfants ne sont guère prêts à commencer si tôt. Actuellement, les enfants nés au Québec après le 30 septembre doivent attendre un an avant de commencer l’école. En revanche, en Ontario, les enfants commencent l’école en fonction de leur année et non pas de leur mois de naissance. Souvent, des enfants qui ont trois ans en prématernelle ne se sentent pas prêts à entamer la maternelle, ce qui peut nuire aux enfants qui ont hâte de commencer l’école. Ces derniers devraient commencer la maternelle à quatre ans. Or, il y a toujours des enfants qui se développent plus lentement ou qui ont des troubles d’apprentissage et qui posent ainsi difficulté aux autres enfants et aux enseignants.
Le fait que les enfants commencent la maternelle plus tôt constitue également un enjeu pour les parents. Si l’enfant fréquente l’école à un âge plus jeune, les parents auront plus de travail à faire à la maison afin d’aider leurs enfants, alors que ces derniers possèdent une capacité de concentration limitée.
La CAQ ne devrait donc pas rendre la maternelle obligatoire à quatre ans au Québec. C’est aux parents de décider ce qui convient le mieux aux besoins de leurs enfants, étant donné que les enfants ne sont pas tous les mêmes. La promesse de la CAQ ne s’est pas encore concrétisée, et comme les Ontariens ont vu avec Ford, les valeurs éducationnelles ne sont pas très importantes pour les partis conservateurs. C’est à nous, citoyens canadiens, soit de soutenir le parti ou d’exprimer notre mécontentement collectif.

Spread the Word, Help the World!

Spread the Word, Help the World!

Keto Diet: Full of Potential or Full of It?

Keto Diet: Full of Potential or Full of It?