Pro Tem is the Bilingual Newspaper of Glendon College. Founded in 1962, it is York University’s oldest student-run publication, and Ontario’s first bilingual newspaper. All content is produced and edited by students, for students.

---

Pro Tem est le journal bilingue du Collège Glendon. Ayant été fondé en 1962, nous sommes la publication la plus ancienne de l’Université York ainsi que le premier journal bilingue en Ontario. Tout le contenu est produit et édité par les étudiants, pour les étudiants.

La protestation au Niger

La protestation au Niger

En avril 2018, dans la ville de Niamey au Niger, Africa 24, chaîne de télévision de langue française africain, a affirmé que la loi de finances 2018 faisait l’objet de débat au parlement. Dans leur vidéo, les Nigériens hurlent dans les rues pour démontrer leur désapprobation pendant une manifestation qui durait quatre mois. Ils expriment leur colère contre le gouvernement par rapport aux nouveaux impôts et les dénoncent pour avoir accordé des cadeaux fiscaux d’une vingtaine de milliards de francs CFA aux compagnies de téléphones. Grâce aux médias, on peut se renseigner sur l’évènement d’actualité.

Jeune Afrique, le premier magazine de langue français panafricain, a indiqué que la loi de finances 2018 était qualifiée d’antisociale par le peuple. Moussa Tchangari a affirmé que les autorités ne se sont jamais montrées ouvertes au débat. Jeune Afrique a expliqué qu’un collectif de la société civile organise des manifestations pour demander l’abrogation de la loi de finances. D’ailleurs, l’article mentionne que, selon le ministre des Finances, Hassoumi Massadou, le budget de 2018 n’inclut pas les zones rurales, où vivent 80 % des Nigériens. Massadou croit que la loi ne blessera pas les pauvres. Il est évident que le reportage de Jeune Afrique couvre l’évènement complètement, sans biaiser, pour illustrer cette controverse à un immense public. Il donne les arguments des deux côtés du débat.

Niger Inter, magazine mensuel d’analyse et d’opinion, a examiné plutôt la perspective religieuse, soit la perspective islamique, de cet évènement. Dans un article écrit par Bismillahir-Rahmanir-Rahim, ce dernier soutient que les associations islamiques du Niger influencent fortement la loi de finances de 2018. Selon les membres de la communauté musulmane, se mettre à manifester pour ou contre la loi de finances détruit le sentiment de solidarité nationale, ce qui n’accomplit rien pour l’intérêt public. Au contraire, ces actions rendent la nation plus faible parce qu’elles mettent l’accent sur les divergences entre les acteurs politiques et sociaux, lesquels sont censés gérer ensemble les problèmes.

Ces associations islamiques invitent les partis en dispute à débattre de manière constructive. Niger Inter montre le point de vue d’une minorité religieuse pour promouvoir la diversité. Il est probable que l’opinion de ce groupe n’est pas très populaire. Pour cette raison, Niger Inter se démarque des autres médias et il offre une voix à ceux qui se font rarement écouter. En effet, ce magazine maintient la démocratie et l’égalité qui caractérisent ce pays libéral dans une société globale où il y a beaucoup de discrimination.

Le Niger est un pays africain dont une énorme partie est occupée par le Sahara. Le territoire nigérien est couvert d’ocres et de dunes et il n’y a aucun accès maritime. Le pays est une république semi-présidentielle, avec un président comme chef d’État, et un premier ministre comme chef du gouvernement. Le gouvernement détient les pouvoirs exécutifs et législatifs. Le pouvoir législatif est aussi aux mains de l’Assemblée nationale, qui comprend 113 députés élus au suffrage universel. Normalement, la durée de la législature est de cinq ans.

Le Niger est politiquement paisible, mais sa situation économique est alarmante. Les dangers, les changements climatiques et la volatilité des cours du pétrole ont une influence négative sur l’économie du pays. À cause des crises en Libye et au Mali, ainsi que les conflits armés contre le terrorisme, le Niger a accueilli de nombreux réfugiés. Comme dans les autres membres du G5 Sahel, ces adversités affectent les finances publiques en élevant le taux de croissance démographique et le taux de fécondité. Cette élévation constitue un défi pour la santé, l’emploi, et la distribution des richesses et des ressources au Niger. Ces contraintes génèrent une demande fortement augmentée de biens et de services sociaux qui sont sur le marché.

Somme toute, les manifestants au Niger possèdent le désir de fustiger la loi de finances. Africa 24 a montré les cris furieux du peuple. Jeune Afrique exhibe les opinions des personnes qui sont pour et contre la loi. Niger Inter propose d’étudier le problème sous un nouvel angle basé sur les croyances et les valeurs d’une association islamique. J’espère que les Nigériens trouveront une solution à cette crise. J’en suis optimiste, étant donné que la paix est la norme dans les relations politiques de ce pays démocratique.

TIFF: Seeing Toronto On-screen

TIFF: Seeing Toronto On-screen

You Be the Judge! Presidential Power “Trumps” the Senate’s Advice in Appointing the Next U.S. Supreme Court Judge

You Be the Judge! Presidential Power “Trumps” the Senate’s Advice in Appointing the Next U.S. Supreme Court Judge