Pro Tem is the Bilingual Newspaper of Glendon College. Founded in 1962, it is York University’s oldest student-run publication, and Ontario’s first bilingual newspaper. All content is produced and edited by students, for students.

---

Pro Tem est le journal bilingue du Collège Glendon. Ayant été fondé en 1962, nous sommes la publication la plus ancienne de l’Université York ainsi que le premier journal bilingue en Ontario. Tout le contenu est produit et édité par les étudiants, pour les étudiants.

La valeur de la créativité dans les arts libéraux

La valeur de la créativité dans les arts libéraux

La poésie m’a toujours semblé comme un genre destiné aux personnes ayant un « surplus » d’émotions. Il est donc facile d’imaginer ma surprise lorsque je me suis inscrite à un cours de poésie lors de ma quatrième année en études françaises à Glendon. J’ai choisi ce cours parce que je pensais que les lectures seraient de courte durée et parce que je me sentais très à l’aise avec l’analyse de la littérature, après tant d’années. Or, je ne m’attendais pas à ce que ce cours remplisse un vide dans mes études universitaires.
Les cours de français à Glendon valorisent avant tout l’orthographe, la syntaxe et la grammaire; on veut absolument perfectionner ses compétences en argumentation, on veut exprimer clairement les idées tirées d’un texte. Ce sont les idées de quelqu’un d’autre. Pour plusieurs étudiants, y compris moi-même, cet aspect des études françaises est pénible. J’ai entendu parler d’étudiants dont la confiance en leurs capacités linguistiques baisse énormément au cours de leurs études à Glendon.
Ayant grandi dans une maison bilingue et biculturelle, je ne me suis jamais sentie très à l’aise par rapport à mon identité linguistique. Comme beaucoup de Glendoniens, je me suis souvent sentie « emprisonnée » entre deux langues. Le bilinguisme « parfait » est un rêve lointain. Certains d’entre nous pensent même que c’est un rêve irréalisable. Mais cette année, j’ai pensé pour la première fois : « Est-ce vraiment important? Ou devrait-on accepter et valoriser nos dialectes uniques, peu importe notre langue natale? »  
Lorsqu’on se sent si découragé à l’égard de nos études, ou plutôt à l’égard de notre maîtrise de la langue, il est plus facile de se sentir impuissants en tant qu’étudiants. Certes, il existe déjà des ressources sur campus, notamment le Centre ABC, qui offrent des services de soutien aux étudiants en péril gratuitement. Mais pourquoi pas incorporer les émotions des étudiants dans leurs cours? Pourquoi pas enseigner comment gérer ses émotions ainsi qu’une langue en même temps?
Pourquoi pas encourager les étudiants à exprimer leurs émotions dans leurs études?
J’ai eu cette prise de conscience lors de mon cours de l’écriture poétique. Dans ce cours, étudiants francophones comme anglophones, qui complètent soit leur baccalauréat ou leur maîtrise, les différences linguistiques sont bienvenues. Certes, on doit toujours respecter la grammaire française, mais les étudiants sont incités à jouer avec le français, à créer quelque chose de nouveau et à incorporer leurs émotions à leur poésie. Pour la première fois dans mes études de français à Glendon (et peut-être, la dernière), je me sens épanouie.
Oui, il y a des travaux en études françaises où les professeurs nous demandent de rédiger une histoire avec tel ou telle syntaxe/mot de transition/expression. Et, oui, il y a des organisations étudiantes, telles que Pro Tem, qui nous encouragent à éveiller notre esprit créateur. Mais pour la plupart, on lève les yeux au ciel quand on nous donne un travail créatif à faire dans nos cours, et on attend toujours la prochaine date limite pour soumettre un article ou une nouvelle à Pro Tem.
Je propose que nos études nourrissent notre esprit créateur. On devrait nous enseigner que nos émotions, ainsi que notre individualité, devraient être célébrées. La créativité n’est jamais une perte de temps. Plus les étudiants se sentent à l’aise d’exprimer leurs propres pensées pendant leurs études, plus ils se sentent épanouis.
Avant de quitter Glendon, suivez mes conseils. Ne passez pas toutes vos études sans savoir la valeur de vos créations et de votre français unique.

Mamma Mia! at The Isabel Bader Theatre

Mamma Mia! at The Isabel Bader Theatre

The SNC-Lavalin Scandal Explained: A Primer on the Key Issues and Questions

The SNC-Lavalin Scandal Explained: A Primer on the Key Issues and Questions