Tout ce qu’il faut savoir sur le Mois de l’histoire des Noirs

 Photo: Le Centre francophone de Toronto

Photo: Le Centre francophone de Toronto

Comme à chaque année, le mois de février est le Mois de l’histoire des Noirs. Ce mois-ci est entièrement dédié à la célébration des réussites des Noirs non seulement au Canada, mais aussi aux États-Unis. Cette commémoration de la communauté noire et de la place qu’elle occupe au sein de nos pays nous rappelle encore une fois l’égalité qui existe parmi les êtres humains. Toronto, une ville riche en cultures et en traditions diverses, est engagée à promouvoir la diversité. Ce n’est pas difficile de trouver d’intéressantes façons de se renseigner, de participer à la culture qu’offre ce mois, et d’en apprendre plus au sujet de l’histoire des Noirs tout au long du mois.

Il est crucial, pour commencer, de se renseigner à propos de la contribution des Noirs au Canada. Cette notion de l’Histoire des Noirs a commencé aux États-Unis avec Carter G. Woodson, en 1926, qui a voulu donner un titre à ce mois pour rendre honneur à Abraham Lincoln ainsi qu’à Frederick Douglass. Ces deux hommes ont fait des efforts considérables pour abolir l’esclavage. À cette époque-là, au Canada, plusieurs personnes au sein de la communauté noire ont commencé à raconter eux aussi leur histoire et à fêter cet héritage très important, qui présente non seulement la fierté, mais également l’évolution de la société et de l’humanité.

En 1979, des pétitions ont été soumises à la ville de Toronto pour qu’elle proclame à son tour cette fierté « le mois des Noirs ». Au cours des années 80, les commémorations ayant rapport à ce mois ont commencé à prendre de l’ampleur et elles se sont ensuite répandues dans le monde entier. C’est grâce à ces initiatives qu’aujourd’hui, de plus en plus de Canadiens peuvent découvrir les histoires de ceux et celles qui composent la communauté noire du pays.

Le Centre Francophone de Toronto (CFT) fête aussi le Mois de l’histoire des Noirs. Parmi les activités qu’offre le CFT ce mois-ci figurait une soirée chaleureuse au cours de laquelle étaient servis des repas traditionnels africains, antillais et caribéennes qui ne pouvaient pas manquer à cette commémoration. Le CFT a pour sa 12e édition un thème nouveau qui s’intitule « Tradition de l’élégance afro-caribéenne, mélange de style et de couleurs ». Un spectacle ayant rapport à ce thème a eu lieu le 4 février au Daniels Spectrum.

Il y a plusieurs autres activités qui caractérisent ce mois historique à Toronto. Parmi ces évènements, il y a eu la projection de quelques films classiques au Festival international du film de Toronto, le 4 et le 10 février, accompagnés aussi du rappeur torontois Kardinal Offishall sur place pour présenter les films et en parler. Le Dylan Bar sur Danforth a aussi mis en place une soirée culinaire, qui mettait en évidence la valeur de l'histoire de la cuisine noire. La cheffe Teneile Warren a créé un repas à trois plats qui combinait les cuisines africaines, jamaïquaines et canadiennes.

Participer au Mois de l’histoire des Noirs vaut énormément la peine, peu importe d’où l’on vient. Autant profiter de ce que la Ville de Toronto nous offre non seulement en tant qu’étudiants universitaires, mais également en tant qu’individus qui ont l’occasion de s’épanouir culturellement et d’en apprendre plus au sujet du monde qui les entoure.