Une visiteuse mystérieuse à Glendon

 Photo: John Lodder

Photo: John Lodder

Il est 23h et Michelle étudie dans la bibliothèque Frost quand elle entend un bruit provenant du sous-sol. Elle descend lʼescalier pour voir ce qui se passe mais il n’y a rien à part un livre ouvert qui est tombé de lʼétagère. Michelle sʼapproche du livre et sʼaperçoit qu’il est écrit par Jane Austen.

           ―Orgueil et Préjugés. Je l’ai lu pour un cours d’anglais.

Lʼétudiante remet le livre sur lʼétagère et retourne au premier étage, puis elle entend un autre bruit du sous-sol.

           ―Qu’est ce que ça pourrait être maintenant? se demande Michelle.

Elle retourne au sous-sol et se rend compte que le livre est de nouveau sur le plancher.

           ―Quelle coïncidence, se dit Michelle, en regardant autour d’elle.

Lorsque Michelle touche le livre, elle ressent un courant d’air et essaie immédiatement de voir s’il y a peut-être une fenêtre ouverte. Ce n’est pas le cas. Elle soulève le livre et y trouve une note écrite à la main qui lit « Chères Michelle et Sophie, j’espère que tout va bien pour vous deux. Jʼaimerais que vous alliez au jardin de roses demain pour discuter d’un conflit qui me concerne beaucoup. On se verra à 23h. À bientôt. » La lettre n’était pas signée.

           ―Qui ça pourrait être? demande Sophie, après avoir lu la note.

           ―C’est vraiment un mystère, répond Michelle. Quel est le conflit? Et pourquoi cette personne veut-elle nous parler?

           Les deux amies pensent en silence pendant quelques minutes. Sophie trouve une hypothèse:

           ―Peut-être que nous avons un admirateur secret qui ne peut pas exprimer ses sentiments en nous les disant. Il pourrait utiliser cette lettre pour voir nos réactions.  

           Michelle fait non de la tête avant de répondre:

           ―Un garçon qui nous aime toutes les deux? Je pense que non… Peut-être… que c’est les fantômes de Mme et M.Wood?  

           ―Je doute que ce soit eux. Ils sont nos amis. Ils n’auraient pas besoin d’écrire une note comme celle-ci pour nous rejoindre. D’ailleurs, ils sont en vacances.

           ―Arrêtons de deviner qui ça pourrait être, et attendons de voir cette nuit.

 

 À 23h heures piles, les deux filles se retrouvent au jardin de roses. Sophie allume sa lampe de poche et voit des ratons laveurs qui cherchent de la nourriture dans les poubelles près des résidences Wood et Hilliard.

  À 23h30, il n’y a toujours personne. Sophie soupire et déclare avec impatience:

           ―Je suis épuisée et je m’ennuie. C’est un gaspillage de mon temps.

  Michelle, en revanche, encourage son amie à rester là.

           ―Sois patiente, Sophie. La personne en question veut probablement mettre à l’épreuve notre patience.

Les deux amies attendent encore quelques minutes. Puis, une ombre s’échappe de la fontaine. Quand elles peuvent voir la silhouette avec clarté, elles crient en même temps d’un air étonné:

           ―Jane Austen ?

 Elles ne peuvent pas croire que cette auteure célèbre est à Glendon. Est-ce un rêve?

La visiteuse se présente :

           ―Bonjour Michelle et Sophie! Je suis Jane Austen!

Sophie est sceptique. Elle lui demande :

           ―Êtes-vous vraiment lʼécrivaine britannique très connue Mlle Jane Austen?

           ―Et bien…commence la visiteuse, on dirait que je suis le fantôme de Mlle Austen.

           ―Un autre fantôme? demande Michelle. Combien de fantômes allons-nous rencontrer cette année?

Austen s’explique:

           ―Je suis désolée de mon retard. Je dinais avec mes amies.

           ―C’est donc vous qui avez écrit la lettre? demande Michelle.

           ―Oui, répond le fantôme. J’ai besoin de votre aide.