Une visiteuse mystérieuse à Glendon Chapitre 5 : Le secret

Dès que les filles se cachent dans le placard, la porte s’ouvre et elles entendent deux voix : celle d’Isabelle Dubois et celle d’un inconnu âgé.

               – Je me demande avec qui bavarde l’actrice, murmure Michelle.

Sophie croit qu’elle reconnaît la voix de l’inconnu. Les deux filles jettent un coup d’œil dans le vide entre le mur et le placard et perçoivent immédiatement la visiteuse mystérieuse. C’est Mme Mistral, la directrice du département d’études anglaises à Glendon. Pourquoi est-elle ici?, se demandent les filles. Isabelle et Mme Mistral s’assoient sur le lit et poursuivent leur conversation.

               – Comment vas-tu aujourd’hui, ma fille? demande Mme Mistral. Tu te plais dans le rôle de Jane Austen?

               – Ça va bien, maman, répond Isabelle. J’aime vraiment ce campus.

Ma fille? Maman? Mme Mistral est la mère d’Isabelle Dubois? Isabelle Dubois est la fille de Mme Mistral? pensent Michelle et Sophie, incrédules.

               – Alors, il faut que tu apprécies la beauté de Glendon. Tu n’as que deux jours pour terminer le tournage avant de partir, reprend la professeure.

 L’actrice soupire et répond:

               – Je sais. Heureusement que la réalisatrice m’a promis de tourner le film à Glendon. Sinon, je n’aurais pas eu l’occasion de te voir. Ça fait tellement longtemps depuis qu’on s’est vues!

Michelle et Sophie écoutent attentivement depuis le placard. Tout à coup, Michelle saisit le bras de son amie.

               – J’ai entendu un petit couinement, murmure Michelle. J’espère que ce n’est pas une souris.

Elles entendent un autre couinement et commencent à paniquer. Incapables de demeurer calmes, les filles sortent du placard. La présence des filles inconnues suscite la curiosité de l’actrice et de sa mère. Personne ne dit un mot. Les étudiantes, gênées, regardent Isabelle et sa mère. Ces dernières les fixent curieusement. Enfin, Michelle se présente:

               – Bonjour! Je suis Michelle et voici mon amie Sophie. Nous étudions à Glendon.

               – Ah, j’étais certaine que je vous avais déjà vues auparavant, dit Mme Mistral. Dites-moi, pourquoi êtes-vous ici?

               – Nous devons faire une présentation pour notre cours de littérature britannique, ment Sophie. Nous pensions que ce serait intéressant de connaître ce que pensait Mlle Dubois du roman Orgueil et Préjugés. Isabelle réplique en souriant :

               – Je peux répondre à vos questions, pourvu que vous ne mentionnez aucun mot de notre secret. D’accord?

Michelle et Sophie font oui de la tête.

               – Merci beaucoup pour cette entrevue, Mlle Dubois, répètent les étudiantes heureusement.

               – C’est avec plaisir! Bonne chance pour votre présentation, souhaite l’actrice.

               Avant de sortir de la chambre, les filles posent une dernière question :

               – Est-ce qu’on pourrait obtenir votre autographe, s’il vous plaît?

 

Les étudiantes expliquent leur histoire au fantôme de Mlle Austen dans une salle d’étude à la bibliothèque Frost le lendemain.

– Et voici tout ce qui s’est passé pendant cette aventure, concluent les deux Glendoniennes.

               – Merci beaucoup pour cette lettre, Michelle et Sophie, dit l’écrivaine en savourant lentement une tasse de thé. Vous ne savez pas combien cette lettre m’est importante.

               – Je me demande quel est leur secret, dit Michelle.

               – L’actrice et sa mère veulent probablement garder le secret de leur relation, suggère le fantôme. Elle a répondu à vos questions sans hésiter pour que vous partiez aussitôt que possible. Vous pouvez imaginer comment ils auraient réagi si vous leur auriez mentionné ce qui s’était passé la veille.

               – Qu’allez-vous faire maintenant? demande Sophie.

Mlle Austen soupire avant de riposter :

– Je voudrais retourner en Angleterre. Mais avant de partir, il faut que je brûle cette lettre.

– Quoi?! s’écrient les filles. Vous avez dit que la lettre vous était très importante.

               – Elle est importante parce qu’elle contient un secret qui risque de ruiner à jamais ma réputation si le monde universitaire le découvre. Personne ne doit connaître mon secret.

Les filles rient de bon cœur. À ce qu’il paraît, cette aventure comporte plusieurs secrets.

 

La fin